Produits québécois

Les meilleurs tofus du Québec

Le tofu, ce produit alimentaire d’origine asiatique, est devenu un incontournable dans de nombreuses cuisines à travers le monde. Au Québec, la popularité du tofu ne cesse de croître, tant chez les végétariens et végétaliens que chez les amateurs de cuisine santé.

Dans cet article, nous vous présentons les meilleurs fabricants de tofu de la province, qui allient savoir-faire artisanal, qualité des ingrédients et respect de l’environnement. Découvrez les producteurs de tofu au Québec qui vous offrent une expérience gustative unique et votez pour celui que vous croyez être le meilleur!

Les meilleurs tofus québécois

5
Logo de Soyarie, entreprise de tofu

Producteur de tofu au Québec qui fabrique du tofu local: ferme, extra ferme, semi-ferme ou soyeux. Vente de produits de tofu bio, tels que burgers, bouchées, minicubes, galettes de tofu et plus.

  • Novembre 2022 : 23 avis sur Google. « De loin, les meilleurs burgers au tofu - les meilleurs burgers végétariens, point final. »
  • Juin 2022 : 23 avis sur Google. « Une excellente entreprise locale. »
2
Logo d'Epic Tofu, producteur de tofu bio au Québec

L'un des meilleurs tofus bios au Québec. Fait à partir d’ingrédients biologiques, sans OGM. Options végétales précoupées, prémarinées, prêtes à cuisiner. Produits originaux tels que tofu faux-dindon et tofu Epic Fakin' Bacon.

  • Avril 2023 : 1 avis sur Google. « Le tofu épique est délicieux ! »

La petite histoire du tofu au Québec

Le tofu est né en Chine, il y a plus de 2000 ans. Aussi appelée « fromage de soya » ou « viande des champs » au Japon, cette protéine végétale, faite à partir de graines de soya, a fait son arrivée au Canada et dans la belle province beaucoup plus tard.

Ce n’est qu’en 1979 qu’on aurait commencé à utiliser cette viande des champs dans notre alimentation. Plus précisément, c’est l’entreprise gatinoise La Soyarie, qui serait la pionnière du tofu au Canada et au Québec, selon le site web idgatineau.ca.

C’est vers la fin des années 1970 que les restaurants végétariens, qui ont commencé à émerger, se sont mis à l’utiliser en tant qu’alternative à la viande. Le tofu était alors considéré comme une source importante de protéines pour les végétariens et les végétaliens.

Une popularité qui ne se dément pas

Au fil des ans, le tofu est devenu de plus en plus populaire au Québec, en partie en raison de la croissance du mouvement végétarien et végétalien. Aujourd’hui, on peut trouver du tofu dans presque tous les supermarchés et restaurants. Il est consommé par une grande variété de personnes, y compris celles qui ne sont pas végétariennes.

Une alternative saine à la viande

Les raisons de la popularité du tofu sont nombreuses. Tout d’abord, il est considéré comme une alternative saine à la viande, car il contient des protéines, des fibres, des vitamines et des minéraux. De plus, le tofu est facilement disponible et abordable, ce qui le rend attractif pour les consommateurs qui cherchent à manger sainement sans dépenser trop d’argent.

Selon le magazine web Avenues.ca, le tofu a toutefois été victime de son succès au Québec en 2019. Il était devenu si convoité que les producteurs ont constaté une pénurie. Au cours de cette même année, le principal fabricant de tofu québécois, Unisoya, estimait que la consommation de cet aliment augmenterait de 20 % par année. C’est donc dire à quel point le tofu, qu’il soit ferme, soyeux, bio ou fumé, n’est pas en voie de disparaître de nos assiettes.

Les tendances actuelles de consommation

Aujourd’hui, le tofu est utilisé dans une variété de plats, tels que:

  • les sautés
  • les soupes
  • les ragoûts
  • les sauces à spaghetti
  • les salades

Dans les restaurants, les cuisiniers l’utilisent comme substitut pour les produits laitiers, comme le fromage et la crème, dans les recettes végétariennes et véganes. Certains s’en servent pour remplacer les boulettes de viande dans les hamburgers, d’autres tentent de développer de nouveaux produits, tels que des saucisses à base de tofu. Certains le préfèrent fumé, ferme, doux, soyeux; bref, tous les goûts sont dans la nature et on l’utilise à diverses sauces. Il n’y a pas de limites au nombre de recettes qu’on peut créer.

Dans le futur, on prédit que la popularité du tofu ne se démentira pas, car de plus en plus de gens cherchent à manger des aliments sains et plus respectueux de l’environnement.

Des bienfaits non négligeables pour la santé

Les bienfaits de ce produit sur la santé sont nombreux. Cet aliment rapide à cuire et bon pour la santé déborde de nutriments. Selon le site web Selection.ca:

1 ½ tasse de tofu contient:

  • Calories: 94 (5 % de la valeur quotidienne)
  • Gras: 5,9 g (9 % de la valeur quotidienne)
  • Gras saturé: 0,9 g (4 % de la valeur quotidienne)
  • Cholestérol: 0 mg (0 % de la valeur quotidienne)
  • Glucides: 2,3 g (1 % de la valeur quotidienne)
  • Fibres alimentaires: 0,4 (1 % de la valeur quotidienne)
  • Protéines: 10 g (20 % de la valeur quotidienne)
  • Sodium: 8,7 mg (0 % de la valeur quotidienne)

Le tofu contient de nombreux acides aminés qui permettent à l’organisme de produire sa propre réserve protéinique. Qui plus est, selon le type de coagulant choisi pour cailler le tofu, on peut obtenir jusqu’à 30 % de la valeur quotidienne en calcium.

Les marques de tofu québécoises

Plusieurs marques fabriquent du tofu au Québec sous diverses formes. Parmi les plus connues, nous retrouvons:

Quelques idées de recettes de tofu

Que serait un article sur le tofu sans quelques idées de recettes pour vous permettre d’y goûter? Voici quelques délices à préparer à la maison:

1. Le tofu général tao (tofu ferme)

Le site Recettes du Québec nous fait grâce de cette recette qui remplacera quelques matières grasses contenues dans votre poulet général tao.

Ingrédients:

  • 454 g tofu ferme
  • 1 oeuf battu
  • 1/2 tasse fécule de maïs
  • 1 cuillère à table huile végétale
  • 1 cuillère à table huile de sésame
  • 3 échalotes émincées
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 2 cuillères à table gingembre râpé
  • 5 cuillères à table eau
  • 4 cuillères à table sucre
  • 2 cuillères à table vinaigre
  • 2 cuillères à table sauce soya
  • 2 cuillères à table sauce aux huîtres
  • 2 cuillères à table ketchup
  • 1/4 cuillère à thé piment rouge broyé
  • graines de sésame pour la décoration (facultatif)

Préparation:

  • ÉTAPE 1
    Couper le tofu en petits cubes d’environ 3/4 de po. Bien égoutter et assécher le tofu au besoin.
  • ÉTAPE 2
    Enrober le tofu dans l’oeuf battu, puis dans la fécule de maïs.
  • ÉTAPE 3
    Dans une poêle, faire chauffer l’huile végétale, puis faire dorer les cubes de tofu. Réserver.
  • ÉTAPE 4
    Dans une poêle, faire chauffer l’huile de sésame, puis faire revenir les échalotes, le gingembre et l’ail.
  • ÉTAPE 5
    Ajouter l’eau, le sucre et le vinaigre. Faire mijoter quelques minutes.
  • ÉTAPE 6
    Ajouter la sauce soya, la sauce aux huîtres, le ketchup et le piment broyé. Faire mijoter encore quelques minutes jusqu’à ce que la sauce ait épaissi.
  • ÉTAPE 7
    Ajouter les cubes de tofu à la sauce et mélanger le tout. Chauffer encore un peu jusqu’à ce que le tofu soit chaud.
  • ÉTAPE 8
    Servir sur un lit de couscous ou sur du riz, accompagné de brocoli. Parsemer d’un peu de graines de sésame juste avant de servir.

2. Tofu caramélisé à l’érable (source: Ellequebec.ca)

Recette de tofu québécois caramélisé à l'érable

Ingrédients:

  • Tofu extra ferme-1 bloc de 450 g
  • Fécule de maïs-30 ml (2 c. à soupe)
  • Huile végétale-15 ml (1 c. à soupe)
  • Sirop d’érable-60 ml (¼ tasse)
  • Sauce soya réduite en sodium-15 ml (1 c. à soupe)
  • Gingembre moulu-7,5 ml (½ c. à soupe)
  • Sauce piquante sriracha (facultatif)-Au goût

Préparation:

  • Coupez le tofu en dés et déposez-le dans un bol. Ajoutez la fécule de maïs et mélangez pour enrober le tofu.
  • Dans un grand poêlon antiadhésif, chauffez l’huile à feu moyen-vif.
  • Ajoutez le tofu et faites cuire de 10 à 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’il soit croustillant, en remuant à quelques reprises pour dorer de tous les côtés.
  • Pendant ce temps, dans le bol utilisé pour le tofu, mélangez le sirop d’érable, la sauce soya, le gingembre et la sriracha, si désiré.
  • Versez la sauce sur le tofu et poursuivez la cuisson de 2 à 3 minutes, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de liquide au fond du poêlon. Remuez pour bien l’enrober.
  • Garnissez d’oignon vert, si désiré. Servez avec du riz basmati et un légume vert.

Quelques conseils de cuisine

Voici quelques conseils pour vous aider à réussir votre tofu:

  • L’égoutter et le presser: couper le tofu en tranches et les placer entre deux assiettes tapissées d’essuie-tout. Laisser égoutter pendant 30 minutes (ou plus). Cette étape permet au tofu de mieux dorer à la cuisson ou d’absorber la marinade.
  • Le faire mariner: souvent, on associe le tofu aux saveurs asiatiques, mais comme il a un goût neutre, n’importe quelle marinade fera l’affaire.
  • Préparer une panure: un mélange de noix hachées, de chapelure, de noix de coco ou d’épices donnera du «oumph» à notre tofu. Le tremper d’abord dans l’œuf battu, puis dans notre panure avant de le faire cuire (au poêlon ou au four).

Les enjeux écologiques du tofu

En terminant, voyons quelques enjeux écologiques associés à la production de tofu. Bien que ce produit soit bon pour votre santé, il n’en va pas nécessairement de même pour celle de la planète. Si le tofu est considéré comme étant un aliment plus respectueux de l’environnement que la viande, sa production s’accompagne de quelques enjeux environnementaux, qu’il importe de soulever, notamment:

  1. La déforestation : le soja est souvent cultivé sur des terres qui étaient autrefois des forêts tropicales, ce qui contribue à la déforestation planétaire.
  2. L’utilisation de pesticides et d’engrais : la culture du soja peut impliquer l’utilisation de grandes quantités de pesticides et d’engrais chimiques, ce qui peut contaminer les sols et les eaux.
  3. L’eutrophisation : l’utilisation d’engrais chimiques pour cultiver le soja peut entraîner l’eutrophisation des cours d’eau et des lacs, ce qui peut causer des problèmes tels que la prolifération d’algues et la mort de poissons.
  4. L’utilisation d’eau : la culture du soja nécessite de grandes quantités d’eau, ce qui peut poser des problèmes dans les régions où l’eau se fait rare.
  5. Le transport : le tofu étant souvent importé de pays lointains, cela entraîne des émissions de gaz à effet de serre liées au transport.

En résumé, même s’il est difficile de conclure de manière absolue que les bienfaits du tofu surpassent les risques environnementaux, ce produit est considéré comme une alternative plus respectueuse de l’environnement que la viande. Il nécessite généralement moins de ressources pour sa production et génère moins d’émissions de gaz à effet de serre. Il est donc moins préjudiciable pour l’environnement.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page